Abonnement gratuit

infographie-EPS_Pourquoi

Le sport à l’école : c’est bien, mais pour quoi faire ?

L’histoire de l’Éducation Physique et Sportive (EPS) a débuté en 1880. Près de 140 ans plus tard, cette discipline est incontournable à l’école. Mais pourquoi donc ?

Un peu d’histoire, pour commencer. D’abord avec des finalités militaires, citoyennes et sanitaires (1880-1960), l’Éducation physique au cours de son histoire est passée du Ministère des Sports (1945) au Ministère de l’Éducation Nationale (1981), de la Gymnastique à ce qu’on appelle aujourd’hui l’Éducation Physique et Sportive (EPS).

C’est en 1981 que les programmes de l’EPS s’orientent plus vers l’enseignement d’un large répertoire d’actions motrices pour que l’élève puisse s’adapter à n’importe quelle situation nouvelle, et ce, dans n’importe quelle activité physique sportive ou artistique (APSA).

Fort de cette histoire, l’EPS est bien installée, aujourd’hui, dans les programmes mais son statut reste toujours un peu à part par rapport aux autres disciplines de l’école. De nos jours, les finalités de l’éducation physique et sportive sont multiples. Du côté institutionnel, l’EPS doit permettre d’acquérir des compétences motrices, sociales, cognitives et émotionnelles fondamentales grâce à la pratique de différentes APSA appartenant aux quatre champs d’apprentissage. A partir de ces pratiques, les élèves vont également apprendre dans les autres disciplines telle que le français, les mathématiques ou les sciences.

 

L’EPS à l’école, et plus largement la pratique d’une activité physique, apporte de nombreux bienfaits à l’élève.

Plusieurs études ou recherches ont prouvé que, grâce à une pratique régulière d’une activité physique, les enfants peuvent gagner en autonomie, en confiance en soi, renforcer leur capital santé, prendre des responsabilités, apprendre à gérer leurs émotions, à respecter les autres, soi et les règles, améliorer leur forme physique et mentale… Mais surtout, l’EPS à l’école permet de jouer, de prendre du plaisir, de partager des moments avec ses amis, mais aussi de prendre goût à l’effort et de prendre conscience de ses progrès. Seule discipline à l’école qui met en jeu l’ensemble du corps, l’EPS permet de prendre en compte l’élève dans toutes ses dimensions et de le faire grandir et évoluer dans sa globalité.

 

Déborah Sarfati, Conseillère Pédagogique spécialisée en EPS pour l’Education Nationale.infographie-EPS_Pourquoi-2