Abonnement gratuit

Anneaux olympiques et portrait d'Adrien Deprez

Paris 2024, générateur de projets éducatifs

Adrien Deprez, 23 ans, a intégré l’équipe « Impact et héritage » au sein du comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. Parmi ses missions, l’organisation de la Semaine Olympique et Paralympique. 

 

Quel est le rôle du pôle « Impact et héritage » et quelles sont tes missions ? 

Notre rôle est de préparer et d’ancrer les Jeux olympiques et paralympique de Paris 2024 en allant au-delà de l’aspect événementiel. Concrètement, nous travaillons sur une stratégie éducative auprès des scolaires autour de Paris 2024.

Nos partenaires sont bien entendu l’Éducation nationale, les collectivités, les clubs de sports. Et, plus globalement, tous les citoyens qui souhaitent s’impliquer.

 

Parle-nous de l’organisation de la Semaine Olympique et Paralympique en février prochain.

La 4e édition de la SOP aura lieu du 3 au 8 février 2020. C’est une semaine vitrine qui s’adresse à tous les établissements scolaires de France, de l’élémentaire aux universités, en métropole, en outre-mer et dans les établissements français à l’étranger, qui sont invités à présenter des projets liés au sport. Aujourd’hui, 180 000 élèves sont engagés et ce chiffre va doubler de façon exponentielle dans les années à venir.

Ces projets ne sont pas seulement pilotés par des enseignants et des élèves, tout le monde peut participer : les clubs de sport, les parents d’élèves… Nous avons mis en place une plateforme Internet sur laquelle les projets sont déposés. On y trouve aussi des outils pédagogiques, de la ressource…

 

Que va-t-il se passer pendant cette Semaine Olympique et Paralympique ?

Nous allons voir tout ce qu’il est possible de faire en sport. À travers les nouvelles pratiques, par exemple, avec le skateboard ou l’escalade ; mais aussi les métiers ; les formations liées à l’organisation événementielle dans les filières professionnelles. Certains établissements travaillent sur les disciplines : l’histoire du sport avec les Jeux de Berlin, par exemple ; les valeurs que le sport véhicule en termes de citoyenneté, en arts plastiques…

Bref, c’est très riche et varié. Cela prouve encore que le sport est partout et qu’il y a une multitude de déclinaisons possibles. Le thème de la prochaine édition est inspirant : « L’interculturalité ».

 

Propos recueillis par Souhir Saadaoui

 

(Photo anneaux olympiques © IOC/Christophe Moratal)