Abonnement gratuit

Non, les enfants n’aiment pas tous le sport !

A 9 ans, Cédric ne sait toujours pas faire de vélo. Ses parents savent qu’il pourrait y arriver sans problème pour peu qu’il accepte de… pédaler. Car, pour être plus exact, Cédric sait presque faire du vélo. Il sait démarrer, et initier les tout premiers coups de pédale. Oui, mais voilà, cela s’arrête là. Il freine et répète à l’envi que cela ne l’intéresse pas et que savoir faire du vélo ne sert à rien.

Après maintes et maintes discussions, arguments en faveur de l’intérêt de l’apprentissage du vélo, rien y fait.

« J’ai peur de tomber et de ne pas y arriver » sont quelques mots que Cédric a fini par lâcher, une fois, après son habituelle rengaine. La peur de l’échec serait-elle la réelle cause de son refus d’apprendre à faire du vélo ?

C’est en tout cas la raison que ses parents ont retenue lorsque le professeur d’EPS leur a appris que Cédric avait refusé de passer le test de natation en fin d’année scolaire, après une année passée à clamer que l’activité piscine « pourrissait » ses vendredis…

Mais le vélo et la natation ne sont pas les seules activités sportives que Cédric abhorre. Lorsque ses parents lui proposent de pratiquer une activité sportive extrascolaire, sa réponse est sans appel : « je déteste le sport ! » Aux activités sportives, il préfère sans commune mesure les activités intellectuelles ou informatiques…

Alors que faire ?

Multiplier les sorties au parc – qui sont autant d’occasions de se dépenser – peut être une solution. Et pourquoi pas, dans ce cas, apporter un ballon ? Il suffira alors de dire que c’est pour « jouer » au ballon (et non pour faire une partie de foot !).

Yaël Landau, blogueuse, fondatrice de 8h45.com