Abonnement gratuit

échange raquettes de plages

Connaissez-vous le matkot ?

Très populaire en Israël, ce jeu de raquettes est très pratiqué sur les plages. On le reconnaît facilement à sa sonorité caractéristique et répétitive : « tac-tac ».

Quasiment adapté à longueur d’année grâce au soleil méditerranéen de ce pays, le matkot ¹ se pratique également sur nos plages en période estivale. Le principe est simple : deux joueurs de tous âges (enfants, adultes et seniors) se font face à une quinzaine de mètres l’un de l’autre, et frappent à toute force dans une balle dure avec des raquettes pleines un peu plus grandes que celles du tennis de table.

Seule règle : frapper le plus longtemps et le plus fort possible droit sur l’adversaire. À l’exception de quelques tentatives pour rattraper des lancés maladroits, chaque joueur ne se déplace quasiment pas : le buste reste presque immobile, ce sont les bras qui travaillent. On ne compte pas obligatoirement les points.

Si le matkot se joue principalement sur la plage, il est également possible de le pratiquer dans les espaces publics de plein air, sur des terrains dédiés à d’autres sports, dans les cours de récréation… ou, pourquoi pas, en gymnase. Il n’est donc nul besoin de camp ou de terrain délimité, encore moins d’installations équipées de filets.

Un jeu (un sport pour certains) financièrement très abordable : une paire de raquettes et une balle achetées en supermarché ou chez les distributeurs d’articles de sports ne coûtent qu’une dizaine d’euros.

Pour les joueurs les plus accros et plus exigeants, il existe des raquettes haut de gamme… certaines d’entre-elles sont même fabriquées en carbone, et se vendent plusieurs centaines d’euros.

Alors, « tac-tac », prolongez l’été et ressortez vos raquettes.

 

Philippe Vanroose,
Conseiller pédagogique

Crédit photo – ©Menahem Kahana – AFP

 

¹ Originaire du mot mat­ka, matkot signifie « raquette » en français.