Abonnement gratuit

Comment vivre une expérience optimale ?

AU QUOTIDIEN, CHACUN VIT UNE MULTITUDE D’EXPÉRIENCES QUE CE SOIT DANS LE SPORT, AU TRAVAIL, À L’ÉCOLE, AVEC SES AMIS… POUR POUVOIR S’ÉPANOUIR, IL EST IMPORTANT DE RELEVER DES DÉFIS AU NIVEAU DE SES PROPRES COMPÉTENCES. C’EST CE QUE L’ON APPELLE L’EXPÉRIENCE OPTIMALE (« FLOW » EN ANGLAIS).

En interviewant des dizaines de personnes vivant des instants de bonheur, le psychologue hongrois Mihály Csíkszentmihályi [Beyond Boredom and Anxiety – 1975] s’est rendu compte qu’il existe des facteurs communs pour pouvoir vivre ces instants de grâce.
Si le niveau de défi est trop élevé par rapport à ses capacités, l’individu va avoir un sentiment d’anxiété et se décourager car la marche semble trop haute. A l’inverse, si on lui demande de faire un exercice trop facile, il va rapidement s’ennuyer.
Le rôle des parents et des éducateurs est de proposer aux enfants des défis à la hauteur de leur niveau pour pouvoir stimuler leur envie d’apprendre et l’envie de se dépasser. En grandissant, le niveau de compétence des enfants augmente rapidement.
Au sein d’une même équipe ou d’une même classe, il y a parfois des enfants plus en avance physiquement ou plus doués dans certains apprentissages, ou au contraire un peu en retard. L’individualisation des exercices et des défis est la clé pour que chacun puisse s’épanouir dans ses activités.
Si tous vos enfants ou élèves s’éclatent dans ce qu’ils font, c’est parfait ! Si au contraire vous sentez que pour certains les défis qui vous leur proposez sont beaucoup trop faciles ou trop difficiles, adaptez-les à leur niveau de compétence actuel.

Guillaume Adam, ex-athlète de l’équipe de France d’athlétisme, ingénieur et co-fondateur de l’application mobile RunMotion Coach Running [lien vers https://run-motion.com].