Abonnement gratuit

Bien dormir pour réussir

Dormir, ce n’est pas juste se reposer, ce n’est pas « rien faire » !  Contrairement à ce que l’on pourrait penser, notre corps est très actif pendant le sommeil et ce travail est primordial pour notre santé, à fortiori pour celle de nos enfants. Un sommeil suffisant et de qualité est donc indispensable.Un enfant qui dort bien, c’est un enfant en meilleur santé, plus épanoui, moins irritable, qui apprend mieux et est plus performant dans sa pratique sportive.

 

Que se passe-t-il dans le corps de votre enfant quand il dort ?

 

 

Comment aider votre enfant à avoir un sommeil de qualité ?

Son environnement extérieur : 

  • Sa chambre. Elle doit être propice au sommeil et au repos.

Évitez d’utiliser le lit pour jouer dans la journée et ne pas faire de la chambre un synonyme de punition.

Veillez à diminuer au maximum les sources de bruit et de lumière. La pièce doit être calme et sombre.

Ne chauffez pas trop la chambre en hiver. Une température de 17-18° est parfaite pour dormir.

Ne pas utiliser d’écrans au moins 1 heure avant le coucher (téléphones, tablettes etc…) la lumière bleue troublant la sécrétion de mélatonine, l’hormone de l’endormissement.

  • Le repas du soir

Évitez les nourritures trop grasses, trop riches ainsi que les viandes rouges. Le corps doit faire trop d’efforts pour digérer ces aliments et n’est donc pas disponible pour permettre un sommeil de qualité.

Privilégiez les glucides et féculents (pâtes, riz etc …), un peu de viande blanche éventuellement, les aliments riches en tryptophane (acide aminé précurseur de la sérotonine, elle même se transformant en mélatonine) : les bananes, les légumineuses, les noix de cajou …

  • Activités physiques : Très bénéfiques en journée, elles sont à éviter au moins 2 heures avant le coucher.

 

Son monde intérieur

Pour bien dormir, l’enfant (tout comme les adultes !) doit avoir l’esprit au repos. Difficile de trouver le sommeil en cas de stress, de peurs, d’angoisses ou d’anxiété.

Quelques astuces pour faire descendre la pression et bien préparer la nuit :

  • S’assurer, surtout pour les plus grands, que tous les sujets d’angoisses éventuels ont été réglés : avoir fini ses devoirs, s’être excusé pour une bêtise, s’être réconcilié avec sa meilleure amie après une dispute….
  • Un moment complice et calme parent/enfant : une séance de lecture, raconter ce que chacun a aimé dans sa journée….
  • Un gros câlin (qui va déclencher un pic d’ocytocine, faisant baisser le rythme cardiaque et le taux de cortisol).
  • Ecouter une séance de relaxation ou de méditation, tranquillement installé dans son lit et…s’endormir !

 

Céline Le Friant, coach certifiée et préparateur mental

www.leverlancre-coaching.com