Abonnement gratuit

Enfants de dos, jouent à la marelle dessinée au sol traits jaunes

Rentrée 2020 : 30 minutes d’activité physique quotidienne dans les écoles

Le gouvernement l’a annoncé : en plus de l’EPS, pour le bien-être de nos enfants il faudrait plus d’activité physique, chaque jour. En route pour le plan « 30 minutes d’activité physique par jour » à l’école !

Ce 3 février 2020, à l’occasion du lancement de la Semaine olympique et paralympique (SOP), le ministre de l’Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer, la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, et le président du Comité d’organisation des Jeux de Paris 2024, Tony Estanguet, ont annoncé leur plan pour encourager les élèves des écoles maternelles et élémentaires à pratiquer « 30 minutes d’activité physique par jour ».

Quel est l’objectif de ce plan ?

Il s’agit d’un appel à projet qui prend appui sur les conclusions de toutes les études internationales qui démontrent les bienfaits de la pratique d’une activité physique régulière sur la santé et sur l’amélioration des résultats scolaires dès le plus jeune âge. Il est « distinct de l’enseignement de l’éducation physique et sportive (EPS), et vise à susciter un mouvement d’adhésion autour d’un objectif partagé au service du bien-être des élèves et de leur santé, et au bénéfice de leurs apprentissages… Ce projet est ainsi complémentaire de l’enseignement de l’EPS qui contribue aussi à l’éducation à la santé ».

Quand et comment mettre en œuvre ces 30 minutes d’activité physique quotidienne ?

Variées et adaptées au contexte de chaque école, les actions menées peuvent s’inscrire durant les temps scolaires et périscolaires dans des lieux de proximité. Ainsi, les récréations constituent des moments privilégiés pour « … amener les enfants à se dépenser d’avantage et lutter contre la sédentarité avec des pratiques ludiques ».  Les jeux traditionnels du patrimoine constituent un levier important pour y parvenir.

Tous les acteurs de la communauté éducative peuvent être impliqués pour la réussite de cette ambition : enseignants, parents d’élève, municipalités, associations partenaires telles que celles qui participent au sport scolaire (USEP) et au sport fédéral (Clubs sportifs).

S’agit-il d’une obligation ?

Non, l’appel à projet « 30 minutes d’activité physique par jour » est un cadre souple et expérimental basé sur le volontariat. Sa mise en œuvre peut s’inspirer du dispositif « Cours le matin, EPS et sport l’après-midi » et du principe de labélisation « Génération 2024 ».

Gageons que la célèbre citation « Mens sana in corpore sano » (« un esprit sain dans un corps sain ») conduise à la réussite de cet ambitieux projet.

Philippe VANROOSE

Conseiller pédagogique et chargé d’enseignement à l’UFR STAPS de Rouen

—–